Blue2bGreen

Assistance, conseils techniques et commerciaux dans le domaine des installations provisoires - Expertise en Infrastructures de Recharge des Véhicules Électriques et Hybrides Rechargeables.

L’automobile électrique moins chère que l’essence en 2024 !

les-voitures-electriques-moins-cheres-que-l-essence-en-2024Une bonne nouvelle pour changer de métier, développer votre activité ou créer votre poste !

La courbe des prix entre voitures électriques et voitures à essence s’inversera dans moins de dix ans, selon la Beuc, une association européenne.

Grâce aux progrès de la technologie et à la baisse des prix, rouler en voiture électrique pourrait être moins cher qu’avec une automobile à moteur essence à l’horizon 2024, selon une étude européenne publiée lundi.

Cette étude commandée par le Beuc , l’association européenne de défense des consommateurs, voit dans la prochaine décennie (2020-2030) une « convergence », en moyenne, des coûts associés à l’achat et à l’utilisation des voitures équipées de moteurs thermiques et de celles roulant à l’électricité.

Les voitures électriques sont actuellement plus chères à l’achat, et souvent subventionnées. Leur autonomie reste en outre bien inférieure à celle des voitures à moteur thermique. Et recharger une batterie demeure bien plus long que faire le plein de carburant.

« D’ici à 2024, le coût moyen de possession [achat et fonctionnement, NDLR] d’une voiture électrique pourrait égaler celui d’une voiture à essence » sur le Vieux continent, assure le Beuc dans son rapport. Dans le cas des voitures diesel, les courbes se croiseraient en 2030.

Course à l’électrique

« En outre, d’ici à 2030, toutes les motorisations, sauf celles fonctionnant avec des piles à combustible à hydrogène, coûteront moins cher à acquérir et à faire rouler sur quatre ans qu’une voiture à essence de 2015 », selon la même source. De telles économies seront, « malgré une hausse des prix du pétrole et de l’électricité », obtenues « avant tout par la réduction des coûts des motorisations de pointe ».

C’est tout le pari de nombreux constructeurs, à commencer par l’américain Tesla qui construit une usine géante de batteries dans le Nevada pour abaisser le prix unitaire des accumulateurs par effet d’échelle.

Confrontés à des normes d’émissions de plus en plus strictes, en particulier en Europe, les constructeurs multiplient les annonces sur l’électrique. Volkswagen vient ainsi d’affirmer ses ambitions de devenir le numéro un mondial de l’électrique d’ici à 2025. Pionnier de l’hybride, Toyota a décidé de lancer un programme électrique en parallèle de ses efforts dans l’hydrogène. Sans parler de Renault et Nissan, leaders mondiaux actuels des ventes de voitures fonctionnant sur batterie.

Un marché encore embryonnaire

Plusieurs constructeurs (Tesla, Volkswagen, Ford…) ont annoncé le développement, d’ici à la fin de la décennie, de voitures de moyenne gamme capables de couvrir 500 km entre deux recharges, soit environ le double des performances actuelles.

En attendant, les ventes restent confidentielles : moins de 1% des véhicules neufs immatriculés dans le monde. Et ce alors que de nombreux pays les subventionnent, dont la France qui propose un « superbonus » de 10.000 euros pour la mise au rebut d’un vieux diesel.

En savoir plus sur l’article en ligne Les Echos : www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/0211538507720-automobile-lelectrique-pourrait-etre-moins-cher-que-lessence-des-2024-2046162.php?OoGsJR0keeUh6cfe.99#xtor=CS1-25

 

Volkswagen: offensive et économies pour la mobilité électrique #1Industrie et économie / Volkswagen: offensive et économies pour la mobilité électrique –

La nouvelle stratégie Transform 2025+ de Volkswagen a pour but de faire de la marque le leader en mobilité électrique, mais pas avant d’importantes économies et restructurations. 
 
Afin de devenir le leader en mobilité électrique mais aussi pour redorer son blason après le scandale du Dieselgate, Volkswagen lance une nouvelle stratégie nommée Transform 2025+. La première phase de celle-ci, consistant à économiser, a déjà commencé, avec la baisse d’investissement dans le sport moteur ainsi que l’importante restructuration annoncée la semaine passée. Le géant automobile a également annoncé qu’il arrêtera la production de certains véhicules à petits profits, sans pour autant préciser les modèles, permettant d’économiser jusqu’à 2,5 milliards d’euros … En savoir plus : http://www.moniteurautomobile.be/actu-auto/industrie-et-economie/volkswagen-offensive-et-economies-pour-la-mobilite-electrique-transform2025.html#sthash.3E2XuPFp.dpuf

REPAREZ-VOUS au CHANGEMENT ! La France en tête du marché européen du véhicule électrique

Au premier semestre 2016, la France devient le premier marché européen du véhicule électrique, Devant la Norvège, avec 50 000 véhicules zéro émission vendus (+ 11,3 % par rapport à 2015), dont 15 068 dans l’Hexagone (+ 49 %), contre 12 216 pour le pays scandinave. Suivent ensuite le Royaume-Uni (5 609 V.E. vendus sur six mois, […]
Lire la suite →

 

Posted in: VU sur le NET

Leave a Comment (0) ↓