BTP

Les installations provisoires fixes et mobiles pour le BTP et les chantiers spéciaux, une affaire de spécialiste.

Avec plus de vingt années passées à proposer des solutions de raccordements dans le domaine du Bâtiment et des Travaux Publics, les chantiers de désamiantage et spéciaux, BLUE2BGREEN vous aidera à déterminer, développer ou rechercher la meilleure solution pour le raccordement de vos appareillages et machines en adéquation à votre projet.

Conseil et Ingénierie dans le domaine des installations électriques et de l’éclairage des chantiers

Formation sur les installations électriques provisoires, les normes, les spécificités des chantiers du BTP, du désamiantage, du nucléaire, des tunnels

Assistance à projets, définition des solutions de distribution et d’éclairage sur les chantiers, étude de produits et solutions, proposition d’offres de constructeurs et d’installateurs

Assistance commerciale pour les distributeurs et les loueurs : développer votre business en louant et vendant des solutions de distribution électrique, coffrets, armoires et éclairages de chantier, choisir le bon fournisseur en fonction de vos besoins, de votre budget et des spécificités de votre chantier

Assistance technique pour la définition des besoins de distribution électrique et de l’éclairage des chantiers. Gestion des énergies et répartition des charges. Solutions de recharge pour les véhicules électriques des intervenants sur le chantier

Financement de projets, proposition d’un financement sous la forme d’une location longue durée, avec option d’achat.

Formation sur les coffrets et armoires de chantier

Assistance à la fabrication d’armoires de chantier

Développement de gammes

Amélioration des produits

Assistance à la commercialisation des coffrets et armoires de chantier

Mise en place d’un réseau de vente ou de location

Développement de gammes d’éclairage

 

Développeur de solutions de raccordements dans les domaines du BTP depuis 1997, Jean-Luc COUPEZ a une très bonne connaissance du marché du Bâtiments et des chantiers spéciaux : nucléaire, désamiantage, tunneliers …

BLUE2BGREEN, c’est également l’assistance technique et commerciale à la vente et formation des commerciaux

 

Les installations de chantiers, une affaire de spécialiste

Les installations électriques de chantier répondent à des réglementations très rigoureuses sur le plan Européen et français, décrites ci-dessous, elles sont mises en application par décrets en France, publiés au journal officiel.

Normes de fabrication des coffrets et armoires de chantier

– NF EN 60439-4 (NFC 63-424), traitant des ensembles d’appareillages à basse tension 2ème partie, règles particulières pour ensembles de Chantier (E.C.), de septembre 1991,

– Décret n° 88-1056 du 14 novembre 1988 relatif à la sécurité des travailleurs dans les établissements qui mettent en œuvre des courants électriques,

– Fiche de sécurité de l‘OPPBTP n° G4F0197 relative aux armoires et coffrets électriques pour installations de chantier en basse tension, ayant pour objet les recommandations pour la construction et le choix des armoires et coffrets électriques permettant de réaliser des installations provisoires conformes à la règlementation, de juin 1997,

– NF EN 60439-4/A1, d‘avril 1996,

– NF EN 60439-4/A2, de février 2000,

– NF C 15-100, section 704.

Normes d‘utilisation des équipements électriques sur les chantiers

– CEI / EN 60364, partie 7 (règles pour les installations et emplacements spéciaux), section 704 (installations de chantiers), de 1989,

– Fiche de sécurité de l‘OPPBTP n° G1F0391 relative à l‘installation électrique provisoire intérieure des chantiers de bâtiment, ayant pour objet les principes généraux de conception et schéma guide de l‘installation électrique provisoire intérieure des bâtiments en construction ou en rénovation, de

février 1997,

– Fiche de sécurité de l‘OPPBTP n° G1F0189 détaillant le schéma type d‘une installation électrique de chantier, et ayant pour objet les principes généraux d‘alimentation en énergie électrique d‘un chantier à l‘air libre dans le cadre de la règlementation, d‘octobre 1993.

L’installation doit être vérifiée avant son utilisation par un organisme de sécurité habilité en électricité.

Dans le cas d’installations câblées sur bornes, elles doivent être réalisées par une personne habilitée en électricité. Si les produits sont équipés de prises de courant et que l’installation est correctement calibrée par le fabriquant, les utilisateurs peuvent se raccorder eux-mêmes par prises.

Pour l’équipement des chantiers il existe plusieurs possibilités de prestations entre l’achat, la location, la prestation du montage, les calculs des réseaux, les contrôles, de nombreuses entreprises en Frances sont capables de répondre à ces besoins.

Le principe de base des installations électriques de chantier consiste à distribuer l’électricité à chaque poste de travail du site, dans les meilleures conditions avec le respect des normes, tout en facilitant l’exploitation pour l’installation et en assurant la protection des opérateurs ainsi que des matériels raccordés au réseau provisoire.

En plusieurs étapes, nous allons tenter de vous donner les bases techniques nécessaires à la réalisation d’un réseau provisoire d’électricité pour chantiers et de vous expliquer ces normes en vous présentant des produits et solutions.

Les installations chantiers sont de différentes natures et de différentes tailles, même si les normes vous obligent à respecter quelques grands principes, le plus difficile est de se conformer aux tailles et aux ambiances particulières.

Dans ce premier épisode, nous allons tout d’abord définir les différentes topologies et types de chantier du plus simple au plus complet, certains exemples vous seront détaillés dans les prochains N° du journal, compte tenu du nombre importants de points à traiter et de la taille de l’article il était nécessaire de le découper en plusieurs épisodes.

Il faut tout d’abord savoir que les chantiers de rénovation ou les chantiers neufs répondent aux mêmes réglementations. L’installation électrique existante doit être isolée en rénovation quant sur un chantier de construction neuve, il n’existe pas d’installation électrique.

Le chantier dispose de deux possibilités d’alimentation à sa source : le réseau de distribution d’électricité, en France : ERDF ou le groupe électrogène. Dans le cadre de l’environnement, nous privilégierons la première solution, source de pollution moindre à un groupe, en dehors des possibilités technique d’amener le réseau d’électricité au pied du chantier (distance, terrain accidenté ou isolé), le groupe reste néanmoins la solution pour alimenter certains chantiers ou ceux demandant une garantie de fonctionnement en cas de coupure du réseau électrique.

Quels sont donc les différents types de chantier :

                Le bâtiment que l’on va catégoriser en traditionnel ou spécial :

                               Pour la rénovation avec une personne seule et un outil de perforation dans les mains à l’installation d’une ou plusieurs grues pour l’alimentation du chantier.

                               Pour la construction neuve, petits, moyens et grands chantier.

                               Pour les chantiers de désamiantage qui demandent des précautions particulières compte-tenu des normes et obligations dans le cadre d’un plan de retrait.

                Les Travaux Publics, en dehors du noir qui ne demande pas d’installation fixe hors base vie.

                L’industrie, aussi bien pour les bâtiments que pour le maintien de l’électricité sur le site lors d’une maintenance que pour la construction d’un bâtiment.

                Les chantiers spéciaux

                               Pour les chantiers dans des cuves, châteaux d’eau, égouts, tunnels, …

                               Pour les chantiers navals, nucléaires, sites sensibles, en hauteur, …

Point important : nous rappellerons également la norme sur les obligations dans le cadre des raccordements des machines comme les grues et les montes charges, équipés de variateurs de vitesses à conversion de fréquences.

Habilitation électriques :

 

 

 

 

Désignation

Personnes concernées

Titres d’habilitation

L’habilité peut être
autorisé à

Non électricien
dans le domaine des Basses Tensions
(0 à 1000 V)

Conducteur de machine
Agent d’entretien mécanique

BO

Pénétrer dans un local Basse Tension pour effectuer des travaux non-électriques (nettoyage, peinture, relevé de compteur…)

BOV

Remplacer des fusibles (sauf fusibles à couteaux)
Réarmer un relais thermique
Manœuvrer un sectionneur porte fusible ou un disjoncteur (maxi 11 kW)
Vérifier l’absence de tension avec un appareil de sécurité

Non électricien
dans le domaine des Hautes Tensions
(sup. à 1000 V)

Conducteur de machine
Agent d’entretien mécanique

HO

Pénétrer dans un local Haute Tension pour effectuer des travaux non-électriques (nettoyage, peinture, relevé de compteur…)

Electricien exécutant

Electricien
Agent d’entretien

B1

 

H1

Effectuer tous travaux électriques en Basse Tension sous la responsabilité du chargé de travaux (habilité B2)

 

Effectuer tous travaux électriques en Haute Tension sous la responsabilité du chargé de travaux (habilité H2)

Chargé d’intervention

Electricien
Personnel de production

BR

Effectuer un dépannage simple en Basse Tension
Effectuer des vérifications d’absence de tension
Réaliser des essais sur les installations
Effectuer toutes les manœuvres de l’habilitation B1
Effectuer des consignations simplifiées

Chargé de consignation

Electricien
Conducteur
Agent d’entretien

BC

 

HC

Effectuer la consignation d’installations Basse Tension

 

Effectuer la consignation d’installations Haute Tension

Chargé de travaux

Electricien
Responsable du personnel d’entretien

B2

 

H2

Superviser ou effectuer des travaux en Basse Tension

 

Superviser ou effectuer des travaux en Haute Tension

 

 

Indice V

Travailler dans le voisinage de pièces nues sous tension (30 cm en BT)